Leader de Pol Espargaró, nombreux pilotes au sol

Posted on

Le soleil était au rendez-vous mais il faisait encore frais sur le circuit Bugatti ce vendredi matin, avec une température ambiante de 13°C et un asphalte mesuré à 14°C. Dans ces conditions, les pilotes ont tous opté pour un pneu tendre à l’avant, plus facile à chauffer, et médium à l’arrière.

Tandis queAlex Rins mené après les premiers tours rapides, Enea Bastianini est tombé au Garage Vert, à basse vitesse. L’Italien a pu remonter sur sa Ducati pour regagner son box. Brad Binder a également été victime d’une petite chute à la chicane Dunlop.

En tête du classement, Rins a vu ses compatriotes Maverick Viñales et Pol Espargaró le dépasser avant la fin de la première manche. Fabio Quartararo est passé à la deuxième place, 0,019 derrière Viñales, et les deux anciens coéquipiers ont ensuite été battus par Jack Miller, le dernier vainqueur sur ce circuit. Quartararo a pris le pouvoir, pour seulement 0,005, mais Miller est immédiatement repassé devant, reléguant le Français à 0,239.

Chutes à répétition

Plusieurs pilotes se sont interposés entre les deux hommes, dont Pol Espargaró, qui s’est ensuite rapproché du highside dans la dernière partie du circuit. Juste avant le début du dernier quart d’heure de la séance, Miguel Oliveira est tombé au virage 10 et n’a pas pu remonter sur sa KTM. Raúl Fernándezde retour à Tech3 ce week-end après avoir raté les deux dernières courses, a été piégé dans la même courbe quelques instants plus tard.

Marc Marquez a pour sa part évité de justesse la chute au Garage Vert, après être passé par le trottoir extérieur, comme en 2019. Franco Morbidelli n’a pas connu le même succès, perdant le contrôle de sa Yamaha en entrant dans le S du Garage Bleu. De retour sur sa deuxième moto, Miguel Oliveira a subi un nouvel accident à La Chapelle, à grande vitesse. Le Portugais a pu se relever alors que Pecco Bagnaia a dû traverser le gravier pour l’éviter.

Pol Espargaro place Honda en tête

En fin de séance, Quartararo revient à 0,068 de Miller puis Rins prend brièvement la tête, mais le pilote Ducati reprend les commandes avec le premier temps du week-end sous la barre des 1’32, en 1’31″961. Quartararo fait mieux pour 0,049 et Miller n’a pas pu répondre au tour suivant.

Dans la toute dernière minute, Rins reprenait la tête, mais encore une fois pour quelques secondes seulement car Pol Espargaró faisait mieux, tandis que Bagnaia remontait à la troisième place. Le trio de tête n’a pas changé et Quartararo a finalement dû se contenter de la quatrième place, devant Aleix Espargaró. Cinq marques étaient ainsi représentées aux cinq premières places, la seule manquante étant KTM, dont le meilleur représentant était Brad Binder, seulement 18e.

Miller a pris la septième place devant Maverick Viñales, Jean Zarco et Luca Marini. Enea Bastianini, Marc Marquez et Jorge Martin n’a pas atteint le top 10.

Lire aussi :

France GP de France – MotoGP – EL1

Leave a Reply

Your email address will not be published.