MotoGP France : quand Fabio Quartararo prévient que RNF ne sert à rien à Yamaha

Posted on

Fabio Quartararo

C’est une remarque du Champion du Monde Fabio Quartararo sur la situation générale chez Yamaha qui montre que les négociations en cours dans le paddock ne concernent pas que les pilotes. Par exemple, elles touchent aussi les équipes privées qui doivent confirmer avoir pu trouver une vocation en tant qu’équipe satellite d’un constructeur. Chez Honda, la boucle est bouclée jusqu’en 2024 avec la confirmation de LCR. Chez Yamaha tout reste à faire avec RNF qui estime que le renouvellement est tellement aléatoire que son patron Razlan Razali s’est entretenu avec Aprilia. Et ce ne sont pas les derniers mots du pilote français qui vont le rassurer sur le dossier Yamaha…

Les rumeurs du marché continuent et elles affectent aussi le camp Yamaha. La signature du contrat de Quartararo avec la marque semble maintenant évident, mais il y a des rumeurs d’un éventuel départ de l’équipe satellite RNF qui est entré en pourparlers avec Aprilia. Que demander ? Pas pour le talent du MotoGP, pour qui le départ de la structure de Razlan Razali du clan Yamaha ne serait pas grave du tout.

Et il explique même franchement pourquoi : « si je reste chez Yamaha l’année prochaine et qu’il n’y a que deux Yamaha sur la grille, ce ne sera pas vraiment un problème. Parce qu’on a encore du mal à faire de bonnes comparaisons avec notre deuxième équipe. Donc pour moi ça ne changerait pas grand chose. “. En quelques phrases, Fabio Quartararo rapporte que RNF n’est d’aucune utilité pour Yamaha.

Johann Zarco, Fabio Quartararo, Grand Prix de France SHARK

Fabio Quartararo parle de RNF en parlant de Dovizioso : « comme Valentino Rossi l’an dernier, il ne veut pas seulement être pilote mais aussi ingénieur

Et Razlan Razali, qu’en pense-t-il ? Sur GPOnenous découvrons : ” nous n’avons qu’un contrat d’un an avec Yamaha mais nous avons le temps d’évaluer la situation. Nous avons d’autres options, il y a la possibilité de changer de constructeur mais c’est quelque chose de difficile à faire. J’aimerais avoir une relation avec Yamaha comme celle que Poncharal a eue pendant plus de 20 ans que Cecchinello a avec Honda. De cette façon, vous courez avec une plante, gagnez et perdez ensemble. En tant qu’équipe, nous devons renforcer notre crédibilité, nos relations commerciales, nos supporters et vous ne pouvez pas le faire si vous changez de fabricant à chaque fois. Mais logiquement je dois regarder autour de moi n’ayant qu’un an de contrat avec Yamaha “.

Puis le malais jette la pierre à Andrea Dovizioso : ” pour être honnête, je ne m’attendais pas à ce qu’il lutte autant étant donné qu’il a fait 5 courses et tests l’année dernière. Nous pensions qu’avec son expérience il serait capable de s’adapter au M1. Je pense qu’il doit prendre du recul, ne pas être trop analytique et juste conduire, essayez de tirer le meilleur parti du vélo au lieu de penser à ce qui ne va pas. Puis il ajoute en guise de conclusion : “Je trouve des similitudes entre lui et Valentino Rossi l’an dernier. Ils veulent tous les deux être non seulement pilotes, mais aussi ingénieurs et ils oublient qu’être cycliste, c’est avant tout faire du vélo tel qu’il est “.

Fabio Quartararo, Monster Energy Yamaha MotoGP™, Grand Prix de France SHARK

Leave a Reply

Your email address will not be published.