MotoGP Le Mans : les réactions de Quartararo et Zarco

Posted on

Fabio Quartararo et Johann Zarco ont tous deux terminé la première journée d’essais du Grand Prix de France dans le Top 6 du classement. Voici leurs commentaires.

Jean Zarco :

« Je suis content d’être quatrième, on sauve bien les meubles. On n’est pas sûr des conditions samedi matin, si elles seront trop fraîches pour faire un petit 1’31 ou pas, donc faire un bon temps maintenant était l’objectif. Bastianini a bien assuré, et moi derrière j’ai aussi arraché ce 1’31.5. J’ai encore besoin de 2-3 choses à trouver pour jouer avec la moto, mais en FP2 il y a eu une belle amélioration, car en début de séance on n’était pas sur la bonne voie, et on a bien corrigé la situation. C’est difficile pour beaucoup de monde car il y a des chutes, et même si je ne suis pas satisfait j’arrive quand même à être parmi les bons. Mais cette catégorie MotoGP est très condensée, ce qui la rend difficile. J’aime la mise en page, j’ai de bonnes sensations, j’en voudrais simplement plus. C’est là qu’il faut rester zen, car ce “plus” ne viendra pas en se mettant en colère. »

A propos de sa ligne droite au bout de la ligne droite :

« J’avais encore un peu peur ! C’est quand on a corrigé la situation, donc je me sentais mieux sur la moto, ce qui a permis d’essayer d’entrer plus fort au virage 1. Mais je suis rentré trop tard, et étant lancé à plus de 300 km/h, si vous changer d’un mètre ça peut vite devenir une dizaine de mètres. J’étais trop large et j’ai vu que je n’allais pas prendre la corde, il a donc fallu la couper. Je m’attendais à ce que la moto reste un peu stable dans le gravier mais elle a commencé à bouger. J’ai essayé d’accélérer pour le stabiliser et ça n’a pas marché. J’ai bien sauté sur la piste et j’avais peur d’être éjecté au moment de retoucher l’asphalte, mais ça a tenu. C’était un peu un spectacle, mais j’avais aussi chaud partout. »

Fabio Quartaro :

« J’ai pu collecter des données pour demain et je sens que ça va être assez intéressant et important. Si je devais dire quelque chose, c’était une bonne journée. Je me sens bien, je pense que nous avons un très bon rythme. Cet après-midi, je me sentais très bien. J’ai fait un 31,7 avec des pneus usés en essayant quelque chose. Honnêtement, je me sens très à l’aise. Il y a encore un doute quant au pneu avant, qu’il soit médium ou tendre. Je pense qu’il y a pas mal de pilotes qui hésitent entre ces deux pneus. Mais je pense que nous avons le rythme pour le podium.

J’ai fait mon time attack, mais je n’ai pas pu faire mon temps. J’avais deux ou trois drapeaux jaunes et dans mon dernier tour, il y avait quelques coureurs devant moi qui faisaient un peu le bazar. Je pense que nous aurions pu finir dans le Top 3 aujourd’hui. C’est facile à dire, surtout quand on voit Pecco qui avait la même chose que moi. Le plus important est d’être dans les dix premiers. Demain, nous pouvons faire deux autres attaques contre la montre pour établir de meilleurs temps. »

À propos du nouveau bras oscillant :

“Il n’y a ni positif ni négatif, mais plutôt mon ressenti avec la moto. J’ai l’impression que sur certaines parties, il est meilleur au freinage, plus agressif, plus difficile à tourner. C’est plein de petites choses qui me font douter. Je préfère rester avec quelque chose dont je suis sûr (…). Il n’y a pas de différence nette, mais j’ai l’impression que ce n’est pas la même chose. »

À propos de Ducati Pace :

« Ils font peur partout (rires). Sur un circuit stop-n-go comme celui-ci, avec l’accélération et la charge aérodynamique qu’ils ont, je pense que c’est un avantage. Bien que nous ayons beaucoup de points positifs avec notre aéro différent par rapport à l’année dernière. Il y a aussi un peu de négatif, mais les Ducatis sont fortes partout. Je me souviens à l’époque, on disait que la Ducati ne tournait pas beaucoup, mais quand tu vois la Ducati à Jerez… C’est un peu comme les bons circuits pour Yamaha, je pense que ça n’existe plus vraiment et que c’est le idem pour la Ducati. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.